Principe de l'imagerie Radar...


Une technologie radar non intrusive pour détecter les anomalies des infrastructures


Antenne Radar

Une antenne, orientée vers la structure à analyser, émet un pulse d’énergie électromagnétique qui subit, à chaque interface radar (changement de constante diélectrique des matériaux), une réflexion dont l’amplitude, la largeur et le temps de retour à l’antenne sont caractéristiques de la structure. L’exploitation du signal permet de calculer la profondeur des interfaces à 10% près et de porter une appréciation qualitative sur leur nature.


Méthode d'auscultation radar

Ainsi, la méthode d’auscultation par technique radar permet d’obtenir une image à haute résolution de la sous-face d’une structure, et ce, d’une façon non destructive. En l’absence de carottage réalisé au droit de la ligne de passage du radar, on utilise des vitesses de propagations des ondes électromagnétiques issues de valeurs théoriques déterminées dans les laboratoires de recherche ou provenant de chantiers similaires.

principe imagerie radar

radargramme coupe-temps radar
radargramme ou coupe-temps radar


Conditions pour la réussite d'une opération de reconnaissance radar

La réussite d'une opération de reconnaissance par imagerie radar dépend de 2 facteurs électromagnétiques : La permittivité et la conductivité.

La nature des sols, des structures ou des infrastructures est donc un facteur décisif à la réussite d'une opération de localisation des ouvrages.

 

PLUS LES MATÉRIAUX SONT RÉSISTANTS, PLUS LA PROFONDEUR DE PÉNÉTRATION AUGMENTE

 

 D'autre part, la taille et la nature des ouvrages à détecter doivent être en corrélation avec la profondeur :

Limite de résolution des réseaux enterrés avec Aquitaine Radar
Exemple de limite de résolution des réseaux enterrés